CEH



La Conférence Épiscopale d’Haïti (CEH) organe de la Hiérarchie ecclésiastique, est une Institution à caractère permanent, érigée par le Saint-Siège (Can. 447). Elle jouit de plein droit de la personnalité juridique (Can. 449 § 2).

Elle a pour tâches:

  • D’étudier en réunions périodiques les problèmes qui sont d’intérêt et du ressort de l’Episcopat ;
  • de contribuer, dans les limites du droit et au moyen d’actes collectifs au bien commun de l’Eglise qui est en Haïti :
  • par le développement et la sauvegarde de la foi et des mœurs ;
  • par l’accroissement de la charité ;
  • par la coordination des différents mouvements d’apostolat et leur adaptation aux circonstances de notre temps et du pays.

Participent de plein droit à la Conférence Épiscopale d’Haïti :

  • tous les Évêques diocésains et tous ceux qui leur sont équiparés en droit ;
  • les Évêques Coadjuteurs et Auxiliaires ;
  • les autres Évêques titulaires, exerçant une fonction spéciale confiée par le Siège Apostolique ou par la Conférence elle-même pour tout le territoire. (Can.450 §1;M.P Apostolos suos, n.17).

La Conférence Épiscopale d’Haïti est constituée par :

  • L’Assemblée plénière des Evêques
  • Le Conseil Permanent
  • Le Secrétariat Général et l’Economat
  • Les  Commissions Episcopales 

Les Membres actuels du Conseil Permanent de la CEH

  • Mgr Launay Saturné, Évêque de Jacmel, Président
  • Mgr Pierre-André Dumas, Évêque d’Anse-à-Veau et Miragoâne, Vice-président
  • Mgr Joseph Gontrand Décoste, sj, Évêque de Jérémie, Secrétaire Générale
  • Mgr Marie Erick Glandas Toussaint, Évêque auxiliaire de Port-au-Prince, Économe

Liste des Evêques

Les provinces ecclésiastiques

L’Eglise Catholique d’Haiti est constituée de deux (2) Provinces Ecclésiastiques ayant respectivement pour sièges Port-au-Prince et Cap-Haïtien.

Province Sud

Port-au-Prince: Mgr Max Leroy MESIDOR, Archevêque Métropolitain ; Mgr Ducange SYLVAIN, sdb, Evêque auxiliaire ; Mgr Marie Erick Glandas TOUSSAINT, Evêque auxiliaire ; Mgr Guire POULARD, Archevêque émérite ; Mgr Joseph LAFONTANT, Evêque auxiliaire émérite.
Anse-à-Veau et Miragoâne: Mgr Pierre-André DUMAS, Evêque.
Cayes: Cardinal Chibly LANGLOIS, Evêque ; Mgr. Jean Alix VERRIER, Evêque émérite.
Jacmel: Mgr Launay SATURNE, Evêque.
Jérémie: Mgr Joseph Gontrand DECOSTE, sj, Evêque; Mgr Joseph Willy ROMELUS, Evêque émérite.

Province Nord

Cap-Haïtien : Siège vacant ; Mgr Louis N. KEBREAU, sdb, Archevêque émérite.
Fort-Liberté: Mgr Quesnel ALPHONSE, smm, Evêque.
Hinche: Mgr Désinord JEAN, Evêque.
Gonaïves: Mgr Yves-Marie PEAN, csc, Evêque.
Port-de-Paix: Mgr Pierre-Antoine PAULO, omi, Evêque ; Mgr Frantz COLIMON, smm, Evêque émérite.

Le rôle d’une Conférence épiscopale selon Benoît XVI

La Conférence épiscopale est « comme une application concrète de l’affection collégiale des Evêques en communion hiérarchique avec le Successeur de Pierre, pour être un instrument de communion affective et effective entre tous ses membres, et de collaboration efficace avec le pasteur de chaque église locale, dans la triple fonction d’enseigner, sanctifier et gouverner les brebis de son troupeau ».

La Conférence épiscopale, poursuit-il, « se présente comme une des formes qui, sous la direction de l’Esprit-Saint, permet l’exercice conjoint et harmonieux de certaines fonctions pastorales pour le bien des fidèles et de tous les citoyens d’un territoire déterminé. De fait, une coopération toujours plus étroite et conforme avec vos frères dans le ministère aide les évêques à mieux accomplir leur mandat sans oublier leur responsabilité première de faire paître en tant que pasteur…leur propre église ». Cependant, cette institution qui « promeut l’unité d’efforts et d’intentions des évêques, se transformant en instrument pour qu’ils puissent partager le poids de leur charge doit éviter de devenir une réalité parallèle ou de se substituer au ministère de chacun des évêques, c’est-à-dire qu’elle ne doit pas changer votre rapport avec votre église locale et avec le collège des évêques, ni se faire intermédiaire entre l’évêque et le Siège de Pierre… Lorsque vous vous réunissez en assemblées, fidèlement à l’exercice de la fonction doctrinale qui est la vôtre -a souligné Benoît XVI- vous devez surtout étudier les moyens les plus efficaces pour offrir de façon opportune le magistère universel aux personnes qui vous ont été confiées…abordant aussi les questions émergentes pour ensuite orienter les consciences à trouver une solution adéquate aux nouveaux problèmes posés par les transformations sociales et culturelles ».

Certains problèmes particuliers « requièrent une action conjointe des évêques: la promotion et la protection de la foi et de la morale, la traduction des livres liturgiques, la promotion et la formation des vocations de consécration spéciale, les aides à la catéchèse, l’engagement œcuménique, les relations avec les autorités civiles, la défense de la vie humaine de sa conception jusqu’à sa mort naturelle, la sainteté de la famille, le mariage entre homme et femme, le droit des parents à éduquer leurs enfants, la liberté religieuse, les droits de l’homme, la paix et la justice sociale ». Benoît XVI a conclu son discours en soulignant que « les assesseurs et les structures de la Conférence épiscopale existent pour servir les évêques et non pour se substituer à eux. En définitive, il faut s’assurer que la Conférence épiscopale, ainsi que ses organismes, fonctionne chaque fois plus comme un organe propulseur de la sollicitude pastorale des évêques dont la principale préoccupation doit être le salut des âmes qui est aussi la mission fondamentale de l’Église ».

Extrait du VIS (Vatican Information Service) du 15 novembre 2010

David Long Authentic Jersey